4 conseils pour bien préparer sa retraite

Malgré le nombre de fois où vous vous êtes exclamé, en plaisantant plus ou moins, « vivement la retraite ! », quitter la vie active peut au final être un choc. Pour éviter de vous sentir désœuvré et de vous inquiéter pour votre situation financière, vous devez vous préparer.

Calculez votre retraite

C’est la toute première étape, celle qui vous permettra d’organiser le reste de votre vie : vous devez savoir à combien vous aurez droit à la retraite ! Cela peut paraître difficile étant donnée la complexité des formules de calcul. Sans oublier les différences entre le public et le privé et entre les régimes de retraite de base et complémentaires. Dans tous les cas, l’un des composants primordiaux est le nombre de trimestres validés, sans oublier le taux de pension et les éventuelles majorations (familiale ou pour handicap par exemple). Pour vous aider, vous pouvez utiliser un simulateur, qui tiendra compte de tous les éléments.

Rachetez des trimestres

S’il vous manque des trimestres, vous pouvez en racheter afin d’augmenter le montant de votre retraite. Mais comment ça marche ? Les périodes concernées sont les années d’études supérieures, les années incomplètes telles que les contrats à temps partiel, et les activités salariées exercées hors de France. Plusieurs régimes sont concernés : le régime général des salariés, ceux des indépendants, des professions libérales et des avocats, les régimes agricoles… À vous de voir selon votre situation mais attention : la limite est fixée à 12 trimestres. Quant au coût, il varie en fonction de votre âge au moment du rachat, alors penchez-vous sur la question dès que possible !

Suivez une formation

Vous n’êtes pas le premier à vous poser des questions à l’approche de cette grande étape dans la vie d’un travailleur. La bonne nouvelle, c’est que les organismes de formation se sont adaptés et proposent des stages, généralement d’une durée de deux jours, pour vous permettre de vous préparer. Ils abordent des thèmes aussi variés que la validation des droits, la santé, l’estime de soi, et la possibilité de conserver une activité à temps partiel. L’inconvénient : ils ne sont pas pris en charge par les dispositifs de formation, en revanche il est possible que votre employeur ou votre caisse de retraite participe, alors renseignez-vous.

Pensez à la vie sociale

Le travail occupe une part importante dans la construction de votre identité sociale, il est donc naturel de vous inquiéter de ce qu’elle va devenir lorsque votre activité professionnelle aura pris fin. Anticipez votre nouveau rôle dans la société en vous rapprochant des autres. Vous pouvez par exemple vous impliquer dans des associations, vous charger de l’organisation de la fête des voisins dans votre quartier… L’un des aspects fondamentaux de la retraite est aussi la transmission du savoir-faire : vous possédez une expertise dans votre domaine, pourquoi ne pas la partager avec la jeune génération afin de lui permettre de prendre la relève ?