Assurance-vie pour les seniors :
est-ce que ça vaut le coup ?

Si l’assurance-vie est l’un des placements préférés des Français, après un certain âge, beaucoup pensent qu’il n’est plus intéressant. Ont-ils raison ? Particularités de ce type de contrat et changements lorsqu’il est conclu après 70 ans : les réponses ici.

Oui, car vous viviez probablement assez longtemps

D’après l’Insee, l’espérance de vie en France était de 79,5 ans pour les hommes et 85,4 ans pour les femmes en 2018. Cela signifie que si vous décidez de souscrire une assurance vie à 65 ans, il peut vous rester encore 15 ou 20 ans à vivre, bien assez pour que le placement s’avère rentable. Un tel contrat est avantageux si vous ne débloquez pas les fonds avant huit ans, ce qui veut dire que l’argent disponible pourra vous servir sur les dernières années de votre vie, pour en profiter ou, selon votre état de santé, pour payer une maison de retraite ou des soins.

Oui, pour la succession

Dans le cas où vous décédez avant ces huit ans, ce sont les personnes que vous aurez désignées comme bénéficiaires qui percevront les fonds. S’il est vrai que la fiscalité est plus avantageuse pour les primes versées avant 70 ans, elle peut rester intéressante dans une certaine mesure sur celles versées après. Ainsi, pour les primes versées avant 70 ans, chaque bénéficiaire a droit à un abattement de 152 500 euros, et les capitaux sont taxés à 20 %, ou à 31,25 % s’ils dépassent les 700 000 euros. Après 70 ans, c’est un abattement unique de 30 500 euros qui s’applique. Et pour les conjoints ou partenaires de PACS, les sommes sont exemptes de droits de succession.

Pensez à cumuler

Afin de favoriser autant que possible vos bénéficiaires, vous pouvez décider de cumuler les versements avant vos 70 ans et ceux après. A l’approche de vos 70 ans, vous avez ainsi intérêt à approcher au maximum du plafond de 152 500 euros par bénéficiaire, puis, après votre anniversaire, à continuer à alimenter le contrat jusqu’à atteindre les 30 500 euros tous bénéficiaires confondus. A noter enfin que s’il n’existe pas de limite d’âge légale, certains assureurs peuvent rechigner à l’idée de proposer une assurance-vie à des personnes très âgées. Alors si ce placement peut être intéressant pour les seniors, ne vous y prenez pas trop tard non plus !